• AFPEC

Modalités de reprise en présentiel

Dernière mise à jour : juil. 10



Depuis le 11 octobre 2020, le LFC accueille les élèves en 100% présentiel sur l’ensemble des quatre sites.


La stratégie choisie vise à cibler le plus possible les mesures d’isolement à domicile, afin de maintenir ouvert l’établissement pour le plus grand nombre.


Ainsi, au terme de quatre semaines de fonctionnement dans ces conditions, les opérations de « tracing » mises en place ont permis d’isoler rapidement les différents cas qui ont été identifiés.

Cette démarche a permis d'identifier les « cas suspects », les « cas contacts » et les « cas confirmés » d’infection à la Covid19 et, le cas échéant, d’isoler individuellement à domicile, voire de fermer une classe si un seuil d’alerte était franchi (3 cas dans une même classe).


Depuis début octobre, plusieurs élèves et personnels ont été identifiés comme « cas confirmé » et des classes ayant dépassé le seuil d’alerte ont été fermées quelques jours par l’Ambassade de France.


Il est important d'affronter ensemble le virus, sans psychose mais avec sérieux et vigilance :


La stratégie du LFC consiste à agir sur plusieurs niveaux de réponse sanitaire pour maintenir le plus longtemps possible le contact physique avec l’école :

Niveau 1 : c’est le niveau d’adaptation avec l’objectif de maintenir une qualité optimum des apprentissages dans des conditions sanitaires exigeantes (100% présentiel, protocole sanitaire stricte, tracing, isolement individuel ciblé, fermeture ciblée de classe).

Niveau 2 : l’objectif sera ici de renforcer le niveau 1 en diminuant en priorité la charge virale au lycée (et dans les transports) tout en maintenant un lien physique avec l’école (sans aller en dessous du seuil de 50% du temps scolaire en présentiel). Cet objectif impose d’accentuer les mesures de distanciation notamment en diminuant le nombre d’élèves présents simultanément au lycée. C’est le retour à des modalités hybrides d’enseignement. Différentes modalités pédagogiques sont à l’étude et ces dernières pourraient être différentes entre le 1er et le 2nd degré. Des mesures sanitaires renforcées seront également prises avec, par exemple, l’obligation du port du masque dès le CP (comme cela est actuellement le cas en France).

Niveau 3 : l’objectif sera ici de renforcer le niveau 2 par des mesures d’alternance plus lente (alternance toutes les semaines ou toutes les deux semaines entre les périodes de présentiel à l’école et les périodes d’enseignement à distance) tout en maintenant un taux global de présentiel de 50% minimum du temps scolaire. Cette mesure permet de s’inscrire dans une temporalité compatible avec les temps d’incubation de la Covid-19 et de contamination, et donc de préserver davantage les élèves et les personnels.

Si, à ce jour, il est impossible de prévoir une date de mise en œuvre, il faut toutefois préciser que chacun de ces niveaux de renforcement pourra être activé à des dates différentes entre le 1er et de 2nd degré, ainsi qu’au sein du 2nd degré pour les classes d’examen (3e, 1ère et terminale) en fonction de la situation sanitaire constatée. Il fera l’objet d’une déclinaison plus précise sous forme de « protocole » pour chacun des sites et de nouvelles fiches pratiques. L’activation d’un niveau renforcé pour un niveau de classe donné nécessite une grande réactivité et pourra s’appliquer du jour au lendemain. Il faut donc s’y préparer.


Niveau 4 : Enseignement à distance.


Concernant les familles et les élèves : il est important d’appeler à la responsabilité de tous dans la lutte contre la Covid-19. Le port du masque et la distanciation sociale restent les meilleurs moyens pour se protéger et surtout protéger les autres. Ne pas se toucher, rester à 1,5m de distance d’autrui, ne baisser son masque que pour boire ou manger, sont des gestes de base qui doivent être impérativement respectés, que l’on soit au lycée ou en dehors.


Nous comptons sur les familles pour renforcer ce message régulièrement auprès de leur(s) enfant(s). De même, nous appelons les familles à maintenir leur vigilance sur l’apparition de tout symptôme suspect, en gardant leur enfant à la maison au moindre doute et à se rapprocher du médecin scolaire du lycée. Enfin, il faut également repenser pour un temps notre modèle de vie sociale et se méfier des rassemblements festifs qui sont souvent des vecteurs de contamination importants.

Continuons collectivement à nous mobiliser contre la propagation de ce virus, continuons à nous en protéger, cela permettra de repousser le plus tard possible le retour à un enseignement tout à distance.

0 vue0 commentaire