• AFPEC

Vote en faveur de garder le nom de notre lycée



Durant le conseil d’établissement de juin 2021, les membres du conseil ont parcouru ensemble les différentes propositions de dénomination du LFC: soit choisir parmi l’un des quatre noms donnés, soit garder le nom du lycée sans changement.


Le proviseur a expliqué que ce sujet a été lancé en premier lieu par le conseil régional de la Normandie, région natale de Flaubert.

Quatre noms ont été donnés à cet égard, afin d’être étudiés dans le cadre des instances lycéennes et choisir parmi eux un nom à notre établissement, tout en respectant la parité homme - femme :

Jean-François Champollion / Gustave Flaubert / Marguerite Yourcenar / Christiane Desroches Noblecourt.


L’AFPEC a précisé son point de vue sur l’opposition d’une telle démarche :

  1. Ce changement nous fait perdre notre identité face aux autres établissements scolaires français en Égypte, qui eux portent le nom d’écrivains (Balzac, Voltaire, Dumas), et dont certains font partie de réseaux différents du nôtre.

  2. Le LFC est identifié par le nom de notre capitale Le Caire qui est l’une des villes possédant une énorme agglomération et une grande communauté française. C’est d’ailleurs le cas pour les grandes villes mondiales: Berlin, Madrid, Shanghai, Tokyo, Kyoto, Bangkok et beaucoup d’autres qui ont constamment gardé leur nom dans l’appellation des établissements scolaires.

  3. Le Lycée Français du Caire a été créé depuis 1911, et c’est sous ce nom qu’il a perduré jusqu’aujourd’hui. Ce nom reste donc un élément de fierté et d’appartenance pour plusieurs générations passées.

  4. Tout changement futur du nom du Lycée Français du Caire, nous fera perdre le prestige d’avoir un nom d’établissement regroupant, à la fois, l’Égypte et la France.

  5. En revanche, lancer l’idée de nommer chaque promotion à partir de la 6ème ou de la seconde par le nom d’un personnage illustre, tant francais qu’égyptien, ayant eu des liens forts avec la France ou la langue française en respectant la parité homme - femme pourrait être étudiée ultérieurement si besoin est.


Lors du vote, les parents élus, enseignants, personnels non-enseignant et représentants d’élèves ont tous voté en faveur de garder le nom du «Lycée Français du Caire» sans changement.


Le résultat du vote sera soumis à l’AEFE.

0 vue0 commentaire